Prendre son envol

Sélection épisode 44

Sélection épisode 45

Par Abération
– Vittorio, regarde-moi s’il te plaît.

Le jeune homme releva lentement la tête, mais son regard évita désespérément celui de Belen.

Il s’était fait tellement de soucis pour elle, lui mais aussi tous les autres, que maintenant qu’elle était… qu’elle était de nouveau elle-même, il n’arrivait plus à lui faire face.

Il ne comprenait pas ce qui c’était passé. Comment avait-elle pu reprendre le control? Comment le Voyageur avait-il pu la laisser tranquille après tout ce qu’il lui avait fait endurer?

Non, décidément, il ne comprenait pas.

Et ce n’était pas Belen qui allait lui expliquer, depuis que ses yeux avaient repris leur couleur naturelle elle avait refusé de leur faire par de son expérience, à lui comme aux autres.

Certes, il était heureux de la revoir mais il s’était comme creusé un fossé entre eux, un fossé qui les séparait tout autant que quand la chose possédait Belen.

– Vittorio, je sais que tu as besoin de savoir, mais je sais aussi que pour ton bien il vaut mieux que rien ne te soit dit.

La voix de Belen était douce, bien plus qu’avant, Vittorio ne pouvait s’empêcher de noter la différence.

– Vittorio, s’il te plaît regarde moi…

Le jeune homme fit un effort et rencontra le regard de la jeune fille.

– Nous allons tous partir, faire des études, travailler. Tout simplement suivre des chemins différents. Avant que l’on se quitte, moi aussi j’ai besoin de savoir quelque chose…

Elle hésita, Vittorio qui avait de nouveau baissé le regard ne la vit pas se mordre la lèvre.

– Je… Tu as parlé à Winog pendant que… que… Enfin, tu comprends. Qu’est-ce qu’il t’as dis?

Le jeune homme totalement déstabilisé par la question de Belen s’écria :

– Tu sais très bien ce qu’il m’a dit, non? Tu lui parles bien plus qu’à moi

Belen entortilla une mèche de ses cheveux entre ses doigts, génée. Il était vrai que depuis qu’elle était revenue elle avait passé énormément de temps avec l’androïde, c’était le seul qui pouvait comprendre le pacte qu’elle avait passé avec le Voyageur et les scientifiques.

– Je… je voudrais être sûre. S’il te plaît Vittorio, ça ne te coûte rien de me le dire.

– En effet ça ne me coûte rien, soupira-t’il. Il a dit qu’il était une sentinelle, qu’il recueillait des informations sur les talents pour des scientifiques.

Le visage de Belen se detendi.

– Merci, souffla-t’elle.

 

***

 

Luna sourit à Damon. L’année était finie, ils allaient partir vivre chacun de leur côté tout en restant en contact. Elle fit naviguer un stylo sur le papier pour lui faire part de son émotion.

Damon l’admira fixer de ses doigts fins des oiseaux qui prenaient leurs envols vers l’horizon. C’était beau et il voulait rester avec elle pour toujours mais leurs choix d’études les obligeaient à prendre des chemins divergeant.

Une fois le dessin fini, Luna reposa son crayon en songeant à Winog. Comment l’oiseau qui avait perdu ses ailes allait-il pouvoir s’envoler? Elle était inquiète pour lui, mais heureusement Belen était revenue, certes différente d’avant et bien plus que tous le croyais mais elle était de retour et c’était ce qui comptait. Les deux volatiles aux ailes brisées partageaient maintenant la même mission, peut-être qu’il retrouverai leur amitié d’antan. En effet, Luna avait surpris des pensées de Belen, la jeune fille espérait que Vittorio ne sache pas qu’elle aussi avait été transformée en sentinelle. Elle était maintenant à moitié humaine et à moitié robot. Un changement qui lui avait permis de se débarrasser de la Chose. Apparemment, le programme qui lui avait été implanté bloquait l’accès du Voyageur à sa volonté, elle cohabitait donc toujours avec la Chose mais maintenant c’était elle qui avait le control.

Damon effleura la main de Luna, il sentait que ses pensées étaient sombres et ne voulait pas qu’elle déprime alors que le futur les attendait.

Une fois de plus, elle lui sourit de ce sourire qu’il aimait tant.

 

***

 

Winog assi sur un banc, repéra tout de suite Belen qui se dirigeait vers lui. Quand elle s’assit à ses côtés, il ne détourna pas son attention de Juan qui faisait au loin ses adieux à Myolis.

– Winog, je suis désolée de ne pas t’avoir fait confiance, tu n’as effectivement rien dit à Vittorio.

L’androïde ne bougea pas, observant les larmes qui coulaient de yeux aveugles de la petite fille et Juan qui l’enlaçait pour la réconforter. Les adieux étaient dures même s’ils n’étaient que des au revoir. Sans regarder Belen, il lui répondit :

– C’est à toi de lui dire pas à moi.

Ils laissèrent tout deux planer un silence, puis l’androïde reprit :

– Tu ne lui diras rien, n’est-ce pas? Tu n’as pas envie qu’il sache que tu n’es plus tout à fait humaine.

– On a tous des secrets.

Au loin, Juan et Myolis retournaient à l’intérieur du collège.

– Winog?

La voix de Belen était faible mais l’ouïe de l’androïde ne le trompait pas.

– Alors on part pour un autre collège?

Winog ne comprenait pas pourquoi Belen lui posait cette question, ceci avait été décidé par les scientifiques depuis longtemps et rien ne pourrai changer leur décision. Il tourna la tête pour pouvoir voir le visage de Belen et alors il compris : elle avait peur.

Mais contrairement à avant ce n’était pas de lui qu’elle avait peur mais du futur.

Alors, il passa son bras sur les épaules de la  jeune fille pour l’attirer à lui, et lui murmura:

– Tu n’es pas seule.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Prendre son envol »

  1. J’aime beaucoup l’idée d’avoir mis en scène trois moments différents, avec des personnages différents. L’idée que Belen soit devenue mi-robot mi-humaine me plaît aussi. La fin est jolie et plutôt positive pour Belen qui risque de prendre un nouveau départ, et ça fait du bien de la voir de nouveau capable de contrôler son corps ! Bref, bravo !

    J'aime

  2. Je t’avoue que j’ai eu du mal à entrer dans le texte, j’ai trouvé le début assez confus, mais par la suite c’était plus clair, et j’ai vraiment aimé la fin de la partie Vittorio/Belen, et surtout les deux autres, Damon/Luna et Winog/Belen.
    J’ai bien apprécié ces trois parties distinctes mettant en conflit — ou pas — deux personnages, et je trouve que les binômes ont été très bien choisis.
    L’idée de sentinelle m’a énormément — avant ton texte, cela avait-il été évoqué ? Je ne sais même plus… —, et surtout la transformation de Belen en mi-homme mi-robot. Cela aurait fin une fin ouverte vraiment super !
    Je finirais en admettant que je ne suis pas très fan de ton écriture, j’ai toujours un peu de mal, mais je trouve qu’il y a quand même quelque chose en plus dans tes mots qui me poussent à finir tes textes ^^ — cette phrase était très bizarre, absolument pas négative, j’espère que je ne suis pas trop incompréhensible ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s