Construire un monde de brume

Intégrale Arc 2 épisode 1

Par Rouge-gorge, 17 ans au moment des résultats 

 

 Une valise et un sac. Mon manteau sur les épaules. Le bus qui disparaît au bout de la rue. La grille de l’établissement est déjà ouverte… Le soleil n’est pas encore levé. Je me sens très seule, d’un coup.

J’inspire profondément et j’avance de quelques pas. Une gigantesque enfilade de bâtiments dépareillés s’esquisse dans le brouillard. Mon but, enfin. L’endroit est beau, je dois le reconnaître. Vert. Opulent. Sain. Je me prends à rêver de parcourir les grandes marches des jardins au crépuscule…

J’ai le vague souvenir d’autres rentrées, toutes dans des écoles différentes ; de grandes cours grises, puantes, bondées, où l’on se demandait s’il fallait parler avec moi. Mais tandis que mes poumons peinent dans la pente, que ma valise me brise le dos et que mon vieux sac me scie l’épaule, je me dis que cet endroit a déployé le grand jeu pour me plaire.

J’ai conscience qu’à part la gigantesque verrière ces bâtiments n’ont rien d’exceptionnel, mais ils m’apparaissent d’un luxe inouï. Enfin, j’arrive devant le petit panneau « Salles de cours ». Il pointe vers une grande porte décrépite. Fermée.

Bien sûr. Les cours ne commencent pas avant huit heures, et il est cinq heures du matin ! Je maudis la ville et son système de transports préhistorique qui m’a forcée à sauter une nuit de sommeil pour rien. Mais pas beaucoup, parce que je me sens bien, seule dans ce très grand parc brumeux et désert.

Je glisse le long du mur presque neuf et m’apprête à piquer un somme quand j’entends une voix :

« Salut. »

Je me redresse avec un soupçon de panique qui ne dure pas. Celui qui m’a interpellée n’est qu’un gosse. Il doit avoir mon âge. Mon regard passe rapidement sur des cheveux couleur carotte, de grands yeux verts et une peau couverte de taches de rousseur, et j’en conclus qu’il est inoffensif. Je me permets donc de grogner un vague :

« Salut.

-Heu… Tu, heu… »

Je ris. Il doit me prendre pour une clocharde. D’un autre côté, si moi aussi, j’avais trouvé une grande fille loqueteuse, couverte de tatouages et de piercings en train de dormir devant un endroit comme ça, j’aurais tiré certaines conclusions. Ma peau sombre ne doit pas jouer non plus en ma faveur.

Interprétant mal mon cynisme, il s’autorise un petit sourire gêné. Je le trouve attendrissant. Il a l’air gentil, en tout cas.

« Tu es, heu… nouvelle ? »

La question me va droit au cœur. Je fixe son visage candide, sa moue curieuse et je comprends qu’il ne plaisante pas. J’hésite un instant, puis réponds :

« Ouais.

-Qu’est-ce que tu fais là à cette heure ?

-J’ai pris le train de nuit. Et toi ?

-J’aime bien me balader dans le jardin avant le lever du jour. Je ne pensais pas croiser quelqu’un. » Il me jette un drôle de regard, puis poursuit : « Pourquoi t’es venue au Collège, si c’est pas trop indiscret ?

-Pour quitter Rio. »

Je ne sais pas pourquoi j’ai dit ça. Hier, en guettant le train sur le quai pollué, je m’étais jurée de ne l’avouer à personne.

Rio de Janeiro. Ruine des Catastrophes, radioactive, sans eau ni électricité, que ses habitants n’avaient pas quittée quand ils l’auraient dû. Rio. A Capital da Miseria. Chez moi. J’ai honte, d’un coup.

« Et puis, je rajoute pour cacher ma gêne, je devenais un peu… dangereuse.

-Comme tout le monde, ici. »

Décidément, ce garçon est bizarre. J’acquiesce, et on discute du Collège et de notre classe et de plein d’autres trucs. En fait, me dis-je en m’allongeant, cette drôle de rentrée est plutôt de bon augure. Je sens mon corps s’alourdir…

« Attends ! s’exclame le garçon. Tu m’as pas dit ton nom !

-Saudável. Et toi ?

-Je m’appelle Élie. »

Les artistes qui m’inspirent : Il n’y a pas d’auteur qui m’a inspirée pour ce texte (à part peut-être Titelilou avec Je m’appelle Luna)

Publicités

20 réflexions au sujet de « Construire un monde de brume »

  1. Ping : Le monde en 2057… | Aldiaphora

  2. Waw super texte, brillamment bien écrit et qui introduit un personnage dont on a envie d’en savoir plus… Rien à redire, c’est le texte parfait pour une Intégrale, bravo à toi !
    Tu décris bien la mentalité d’après les Catastrophes et les sentiments de ton personnage lorsqu’il arrive au Collège. Bref, j’adore !

    J'aime

  3. Un texte très bien écrit, un nouveau personnage original, un sujet super intéressant abordé (Rio), et un joli titre, assez poétique ! Bravo, tu mérites amplement ton intégrale ! (et c’est une belle récompense, pour toi qui participe depuis si longtemps, de finir l’arc 1 et de commencer l’arc 2, non ?) Encore bravo !

    J'aime

  4. Bon j’ai l’impression que tout le monde a un peu tout dit donc je vais me permettre d’en rajouter une couche ou deux.

    -Un titre poétique qui m’a tout de suite attirée (le Jury a raison, un titre est très révélateur).
    -Un nouveau personnage au caractère hyper ultra intéressant et au nom fantastique (Saudavel, de quel monde viens-tu?) Elle est à la fois un genre de « rebelle » et ça a l’air en même temps d’être une carapace qu’elle porte pour cacher quelque chose de bien plus profond.
    -Un cadre. Oui enfin on sait que ça se passe près de Rio merci pour cette information et pour toutes celles que tu donnes sur la ville!
    -Et enfin une écriture très belle, ça m’énerve je réussis jamais à sortir des mots quand j’en arrive à parler de style rhaaa… je parviens parfaitement à visualiser la scène, les personnages sont décrits physiquement mais aussi psychologiquement à travers les dialogues par ailleurs agréablement naturels. Les ressentis de Saudavel dès son arrivée trouvent comme un écho en moi. En fait elle me fait penser à un personnage d’un roman dont j’admire le caractère et la façon de penser, et je retrouve dans ton écriture des similarités avec l’auteur de ce livre. C’est un compliment.

    Enfin bref merci, j’aimerai pouvoir écrire comme ça *soupir* mais ça me donne envie de me replonger dans l’univers du CLV.
    Bravo!

    J'aime

      • C’est vrai que c’est un peu incohérent, mais j’ai pas trouvé la moyen d’exprimer ce que je voulais dire mieux que ça. En gros, quand elle arrive au Collège de la Lune Verte, Saudável se sent seule au sens intérieur du terme, c’est à dire qu’il n’y a personne ni rien qu’elle ne connait autour d’elle : elle est seule dans un nouvel univers. Après, quand un peu plus loin elle se « sent bien, seule », ça veut dire qu’elle est contente qu’on lui foute la paix. Voilà voilà.

        Et merci pour tous tes gentils compliments. Être comparée à un vrai auteur ! Je ne sais pas si je le mérite, mais en tout cas c’est vraiment trop gentil de ta part. Merci !

        J'aime

  5. J’ai beaucoup aimé ton texte ! Il est très bien écrit, avec du rythme et des très belles descriptions, et puis ton personnage… Saudavel (ça m’énerve j’ai pas le bon accent), rien que le nom est génial ! Et le reste est encore mieux…

    J'aime

  6. Donc moi ça fait longtemps que j’étais pas revenue vraiment sur le CLV, et j’ai passé une demi-heure pour bien être certaine que j’avais tout rattrapé. Puis j’ai lu ton texte. Et…wow. Même juste le titre est magnifique. Et Saudavel, Saudavel est merveilleusement mystérieuse et intriguante, un petit chef d’oeuvre de personnage. Pour résumé le tout, j’ai adoré ton texte, adoré. Ca m’a vraiment redonné l’envie de recommencer à participer au CLV et pour ça je t’en remercie 🙂
    Bravo encore !

    J'aime

  7. Un vrai coup de coeur ! Ton texte est très bien écrit, les descriptions sont légères et justes, très agréables à lire. En parlant de Rio, tu permets une belle ouverture sur le monde extérieur, tu enrichis notre cher Monde de la Lune Verte avec de très belles idées.
    Et puis Saudável m’intrigue beaucoup, j’ai envie de voir comment elle évoluera au fil de l’Arc 😉
    Le titre m’a également beaucoup plu.
    Félicitations pour cette entrée en Intégrale, c’est un très beau début pour cet Arc 2 !
    Surtout continue d’écrire, tu fais voyager !

    J'aime

  8. Merci à tous ! Tous vos messages me touchent beaucoup. J’ai adoré créer le personnage de Sadavel, mais je ne m’attendais pas à ce qu’elle aille si loin. Je n’ai aucune idée de ce que pourrait être son Talent (mais je suis certaine qu’elle en a un), donc vous êtes libres de vous lâcher !

    P.S. : Merci encore.
    P.P.S : Merci.
    P.P.P.S : Merci beaucoup.

    J'aime

  9. J’ai adoré ton texte ! Le personnage de Sauvadel m’intrigue et m’intéresse beaucoup, j’ai hâte d’en apprendre plus sur elle et je suis ravie qu’elle rejoigne la Bible ! Par ailleurs l’évocation de Rio est très bien amenée et offre de belles possibilités d’ouverture pour la suite du feuilleton. Ton écriture est toujours aussi belle et maîtrisée que d’habitude, ce texte constitue un formidable Intégral ! Donc bravo et merci d’être présente à chaque épisode ! 🙂

    J'aime

  10. Un texte très bien écrit et prenaît ! J’ai adoré la façon dont tu introduis ton nouveau personnage : tu la présentes de façon fluide et subtile, en offrant assez d’informations sur elle sans que ça paraisse surfait. Le caractère particulier de Saudável qui transparaît déjà dans ton texte me plait beaucoup ! Un grand bravo ! 🙂

    J'aime

  11. Bravo bravo bravo Rouge-Gorge, c’est un vrai plaisir de te lire, sincèrement avec une telle plume je pense que tu iras loin ! 😀

    (Au passage, pense à aller voir tes mails, tu as dû en recevoir un de la part du Jury 😉 )

    J'aime

  12. Joyeux anniversaire (en retard) ! 😉 Profite bien de ta dernière année de minorité !! 😊
    J’aime beaucoup le titre. Et ton écriture, aussi. C’est beau. J’aurais juste une question : pourquoi Saudavel confie-t-elle de but en blanc au premier venu qu’elle est dangereuse ? xD Et… j’aurais bien aimé savoir son Talent, moi… à découvrir dans un prochain texte ? 😉
    Un très très beau texte (l’Intégrale s’est imposée d’elle-même), bravo ! 😊

    J'aime

  13. Un texte pour une Intégrale, je crois que tout est dit.
    Plus franchement, ton texte respecte l’univers, apporte des ouvertures (le reste du monde après les Catastrophes : comment les gens vivent, comment les Talentueux et les autres sont perçus…). Ton personnage, Sauvádel (il va falloir apprendre à écrire ce prénom au plus vite, je pense 😉 ), a son caractère et sa part de mystère (en espérant que ça ne parte pas dans des délires de complots, de méchants et autres par rapport à sa dangerosité) qui la rende intéressante.
    Ton texte est agréable à lire, les dialogues sont fluides, le titre est poétique.
    Enfin bref, un bon texte ! Bravo à toi

    J'aime

  14. Ca c’est du CLV ! J’adore ! Un vrai style, un nouveau perso brillamment introduit, des descriptions à la fois toutes simples et très belles… Même le titre est super ! Nous avons été unanimes pour ton texte, un vrai coup de coeur …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s