Toutes les nuits d’automne

logo-lune-verte-orange

Intégrale Arc 2 épisode 3

Par Lola, 14 ans

La cloche avait sonné l’heure du couvre-feu. Léo fixait la fenêtre de sa chambre. De l’autre côté de la vitre, les coulées vert sombre demeuraient incessantes.

Depuis un an, il partageait la pièce avec un autre garçon de son âge. Bien que différent, l’autre ne le gênait pas, puisqu’il était absent la plupart du temps. Malheureusement, tous les soirs, il était là, désespérément présent.

Les responsables des dortoirs tenaient à ce que tous les élèves, Talentueux ou non, soient dans leur chambre à neuf heures précises. Mais ils ignoraient que presque toutes les nuits, le plus obéissant de leurs pensionnaires sortait. Pieds nus sur le carrelage froid du couloir, se concentrant sur son invisibilité, Léo se dirigeait vers la partie du collège qu’il préférait : la bibliothèque. Derrière ses immenses parois de verre, il se sentait en sécurité, là où les Brouillards Gazeux ne pouvaient l’atteindre. En automne, il venait les admirer, guettant un rayon de lune qui filtrerait entre leurs nuages opaques.

Le jeune garçon avait pris l’habitude de s’assoir dans un fauteuil légèrement dissimulé entre les étagères transparentes, qui faisait face à l’Alpharillo. Il n’arrêtait son invisibilité que lorsqu’il était assis, caché entre les livres. C’est ce qu’il fit encore, cette nuit de mars. Pourtant, un mauvais pressentiment le parcourut : « Je deviens fou… » pensa-t-il.

A peine quelques instants plus tard, il lui sembla entendre un bruit. Le temps s’écoulait, et Léo était persuadé qu’un son s’approchait : « Des pas ? C’est impossible, qui ferait autant de bruit la nuit ? A moins que ce ne soit un professeur… ». Une vague de panique commença à s’emparer du jeune garçon, qui rétablit son invisibilité avant de se lever. A pas de loup, il se dirigea vers le bureau de la bibliothécaire, passa derrière et rampa finalement en-dessous. Alors qu’il reprenait son souffle, les sons lui apparurent plus distinctement. Cette fois, aucun doute, il s’agissait bien de pas. Il ne s’en inquiéta pas, sachant qu’il était  à l’abri des regards tant qu’il maintenait son invisibilité.

Des chaussons hétéroclites –l’un rose, l’autre bleu– surgirent près de lui. Puis une voix le fit sursauter :

« – Je sais que tu es là. Pourquoi te caches-tu ? »

Après quelques instants sans réponse, la fillette reprit :

« Je ne dirai rien, tu peux me faire confiance. Qui es-tu ? »

Léo ne comprenait plus. La jeune fille n’avait qu’à se pencher pour le voir, son invisibilité s’étant évaporée avec l’apparition de sa panique, comme toujours. Malgré cela, elle restait debout, droite. Elle finit tout de même par s’accroupir et, sans tourner la tête vers Léo, elle lui tendit la main en murmurant « fais-moi confiance… ».

Après une dernière hésitation, leurs mains se trouvèrent et Léo sortit de sa cachette. La jeune fille ne lui adressait toujours pas un regard et il osa enfin lui parler :

« – Tu ne veux plus savoir qui je suis ?

– Si ! Comment t’appelles-tu ?

– Moi c’est Léo, et toi tu dois être… Myolis ?

– C’est exact. On t’a parlé de moi ?

– Un peu… Car… Tes yeux…

– Parce que je suis aveugle, je sais…

– Oui, excuse-moi…

– Ne t’inquiète pas, j’ai l’habitude…

– Mais comment m’as-tu trouvé ?

– Je cherchais quelque chose. Tu veux bien m’aider ?

– Bien sûr ! Que cherchons-nous ?

– Mon collier… Il était dans mon berceau quand je suis arrivée au Collège. Il appartenait à ma mère. »

J’aime beaucoup Suzanne Collins, J.K. Rowling et Ann Aguirre (entre autres)

 

Publicités

10 réflexions au sujet de « Toutes les nuits d’automne »

  1. Merci beaucoup à tous ! (Désolée du retard pour la réponse… Un mois, c’est pas grand-chose ^^’)

    A rouge-gorge :
    Je connais ton commentaire par cœur tellement il m’a touchée ! (Bon, il était court, donc facile à apprendre, j’avoue…;-) )

    A Ailes d’Ange (Aile 1) :
    Je tenterai de corriger les détails que tu as remarqués pour mes prochaines participations, promis !
    Tout paraissait clair pour moi, mais c’est vrai que d’un point de vue extérieur, on peut se poser beaucoup de questions… Merci pour ce point de vue extérieur ! ^^

    A Bluebird :
    J’imaginais (et j’imagine toujours) Léo comme quelqu’un de très « serviable », même si ce n’est pas tout à fait le bon mot… Toujours prêt à rendre service, bien qu’il ne connaisse Myolis que depuis quelques minutes… Le point d’exclamation rend peut-être ça un peu trop enthousiaste, en effet… ^^’

    A La p’tite moustache :
    Ça me paraissait évident qu’ils allaient se rencontrer ; ça devait arriver !

    A Aqua :
    J’avoue que je ne suis pourtant pas totalement satisfaite de mon titre, j’ai dû le trouver un peu rapidement et il m’est venu, simplement… Mais si tu trouves ça bien, je me fie à ton avis ! 😉

    J'aime

  2. Un très beau titre pour un très beau texte 🙂 J’aime cette atmosphère douce, calme, elle a quelque chose d’intime qui fait qu’on s’y sent bien, et que la deuxième partie bouscule avec adresse. Bravo pour ton intégralisation, et surtout bienvenue dans le CLV !

    J'aime

  3. Que dire ?
    Ton texte est très beau, j’aime beaucoup le titre, les descriptions, le dialogue entre Myolis et Léo (aaah enfin ils deviennent amis ces deux là !) apportent beaucoup de douceur et la fin est néanmoins très intrigante… Le Talent de Léo est bien exploité, bref… Bravo pour ton intégrale !

    J'aime

  4. Ton texte m’a beaucoup plu. L’atmosphère est très bien mise en place, tu maîtrises (déjà ? Il me semble que tu es nouvelle :)) vraiment l’univers, j’aime la façon dont tu décris Léo à travers cet épisode, et le déroulé de ce dernier. La complicité immédiate des deux, et Myolis… J’apprécie particulièrement ce personnage, et le dialogue est bien mené, à l’image des deux interlocuteurs. Quant à la fin, elle est très réussie, même si la dernière réplique de Léo – très enthousiaste, ça m’a surprise – jure un peu avec celle de Myolis, qui se fait tout d’un coup mystérieuse. C’est une belle ouverture en tout cas, bravo pour cette Intégrale !

    J'aime

  5. Coucou chère filleule (je vais faire redondance avec le mail que je t’ai envoyé, mais avec le temps, mes commentaires ont tendance à s’étoffer donc il y a sûrement des choses nouvelles dans celui-là)

    C’est un texte très intéressant et bien écrit. J’aime bien tous les détails qui collent à l’univers et aux personnages (les deux chaussons de couleurs différentes pour Myolis par exemple ou l’invisibilité de Léo qu’il ne contrôle que partiellement). Un texte réaliste et bien écrit (j’ai juste eu un peu plus de mal sur les dialogues, qui restent très bons mais un peu moins naturels/fluides que le reste du texte, je trouve). Après, si Myolis a été abandonnée à la naissance, elle ne peut pas savoir que le collier est celui de sa mère mais elle peut l’avoir imaginé (ça peut être celui d’une grande sœur, d’une tante, d’une grand-mère, de son père éventuellement, ou juste le sien) et pourquoi demander de l’aide à Léo comme ça ?
    On sent que tu as passé du temps à t’imprégner de l’univers et que tu maîtrises ton écriture !

    Continue ainsi et au prochain épisode (ou au prochain mail !)

    J'aime

  6. Très joli texte, tout en douceur et en poésie, et en même temps plein de possibilités pour la suite… C’est étonnant, cette façon que tu as eu de saisir avec tant de justesse, et de talent (de Talent ?) aussi l’esprit du CLV dès ta première participation. Bravo !

    J'aime

  7. J’aime beaucoup ton texte ! Tu as une belle écriture, et pour une première participation (je crois ?), l’univers est totalement maîtrisé et les sentiments des personnages sont décrits avec finesse, simplicité et justesse. La fin est mystérieuse et on a envie d’en savoir plus sur ce collier, ça permet d’apporter une ouverture tout en douceur. Bravo à toi !

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup ! Oui, c’est ma première participation… J’ai passé des semaines à lire l’Arc 1, le début du 2, les informations sur les personnages et les lieux, etc ! Je voulais connaître les bases de l’univers pour commencer à écrire… J’aurais voulu être là et suivre dès le début les personnages de l’Arc 1, mais bon… Mieux vaut tard que jamais !
      Encore merci ! ^^

      J'aime

  8. J’ai beaucoup aimé ton texte ! Tu maitrises déjà super bien l’univers et l’esprit des personnages ! J’ai un peu pensé à Harry Potter avec cette histoire d’invisibilité et de bibliothèque… Je trouve que tu exploites bien le Talent de Léo que tu décris avec beaucoup de justesse son caractère un peu angoissé. L’arrivée de Myolis est là pour dédramatiser la scène et apporter un peu de douceur… Quand à cette histoire de collier, elle est bien mystérieuse et nous invite à inventer la suite ! Bref, bravo à toi Lola, c’est vraiment un très joli texte 🙂 ! J’espère te relire aux épisodes suivants !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s