Le charme du crocodile

Par Oscar-kun, 17 ans
Défi du jury

Les Olympiades, j’adore ça. Mais cette année, c’est différent : c’est la première fois que je fais partie de l’équipe et que je représente le Collège de la Lune Verte face aux autres établissements. Et j’ai la pression… C’est vrai que je suis plutôt douée, mais je ne m’attendais pas à être sélectionnée par mes professeurs aux Olympiades de maths. Je patiente : il y a toujours des temps d’attente et de stress avant les concours.
Mon voisin me donne un coup de coude. Je me retourne et il me dit : « Regarde, Paloma. La personne en T-shirt vert là-bas, c’est le crocodile ! On l’appelle comme ça parce qu’il porte toujours le même T-shirt vert. Il est très fort en maths et en physique. C’est la troisième fois qu’il fait les Olympiades et pour l’instant, il n’a jamais perdu ! » J’en avais entendu parler de ce crocodile, il vient d’un autre collège du Brésil. Avec deux années de moins, il a battu tous ses adversaires il y a deux ans. Mais, aujourd’hui, avec deux ans de plus, il doit être imbattable. Même si on me dit que je pourrais être première, là, j’ai de sérieux doutes.
Je regarde à nouveau ce crocodile. Il est entouré par un groupe d’admiratrices. Elles doivent être cinq ou six. Les garçons de son lycée le saluent avec déférence. Bref, c’est le boss ! Je dois reconnaitre qu’il a un certain charme mais de là à lui tourner autour béa d’admiration.Lui, il est conscient de ce qu’il est et du charme qu’il exerce. Il regarde à peine ceux qui lui parle, ne répond pas au regard amoureux des jeunes filles et n’ouvre la bouche que pour donner des ordres. Bref, il est trop orgueilleux.
On nous a fait entrer. Les examinateurs nous indiquent nos places. Je suis au fond de la salle. Je vois le crocodile s’installer … juste devant moi ! Je ne vais pas faire toute l’épreuve dans son dos ! Le stress commence à m’enflammer ! On nous donne le sujet. Je lis vite les questions. Les premiers exercices sont relativement simples, j’en ai déjà traiter de semblables. Le quatrième est plus surprenant : il s’intitule Inégalités. Je n’en ai jamais fait ! Ce n’est pas normal, ce n’est pas au programme ! Là, je stresse vraiment !
Bon calmes-toi. Je … Je vais commencer par les trois premiers exercices, je finirai par celui-là. On verra bien. Voilà, calmes-toi. En plus, le crocodile a déjà commencé à écrire. Il faut pas que je prenne du retard.
Enfin, les trois premiers problèmes sont finis. Le crocodile aussi a l’air d’avoir fini. On se départagera sur le dernier problème. Il me reste une heure. Bon, commençons. Alors : Le but de ce problème est de déterminer des formules simples d’inégalités. Bon, dans ce cas, ils sont conscient que nous n’avons aucune connaissance dans le domaine. Je dois pouvoir réussir à répondre à quelques questions. La tension monte, il faut que je reste concentrer. Le crocodile aussi, il est en train de réfléchir, : il a le stylo levé. Il n’y arrive pas ? Bon je dois continuer, il ne me reste pas beaucoup de temps. Autant prendre de l’avance sur lui !
La cloche sonne. On me retire ma copie. Il me restait deux questions à faire. C’est bon, j’ai perdu : le crocodile a un petit air satisfait. Il doit avoir fini lui. Il ne me reste plus qu’à attendre les résultats mais je n’ai pas beaucoup d’espoirs. Je … J’ai besoin de prendre l’air. Je sors, je m’étends sur l’herbe au soleil. Epuisée, je m’endors, la tête pleine de crocodiles, de problèmes de maths et d’olympiades.
« Paloma, Paloma, réveille-toi, tu as gagné ! » Mes camarades me réveillent brutalement, en émergeant, je commence à comprendre ce qu’il me disent : j’ai gagné! J’ai vaincu le crocodile !

Publicités

4 réflexions au sujet de « Le charme du crocodile »

  1. L’idée est originale, je suis très agréablement surprise de ce que tu as fait avec ce titre ! L’affrontement entre Paloma et le crocodile est très bien trouvé (et je trouve ça bien de mettre enfin le personnage de Paloma en avant !)
    Sinon, comme l’ont dit les autres, parfois l’écriture est un peu maladroite. Tu cherches à retranscrire avec exactitude les pensées de Paloma, et c’est bien, mais les répétitions comme « bon » ou « bref » alourdissent un peu le texte je trouve…

    J'aime

  2. Hello Oscar-kun!
    Sur le fond, ton texte est intéressant: les Olympiades, la rencontre avec le Crocodile (un personnage original qui me plaît bien!), l’épreuve de maths, la victoire finale de Paloma… D’ailleurs, j’ai trouvé super que tu utilises Paloma pour jouer celle qui vaincra le crocodile! Tout le contexte est là pour fournir un bon texte, mais tu aurais pu exploiter tes idées d’une meilleure façon pour pouvoir accéder à la Sélection…

    En effet, il y a certaines erreurs de grammaire (la conjugaison (avec par exemple des verbes à l’infinitif au lieu du participe passé ou « calmes-toi » qui ne prend pas de « s » parce que c’est de l’impératif)) qui rendent la lecture un peu moins prenante pour des personnes qui ont tendance à buter quand il y a ces fautes. C’est important et en même temps assez simple à régler puisqu’on dispose aujourd’hui d’une multitude d’outils pour éviter ces erreurs (rien que la correction grammaticale des logiciels de traitement de texte par exemple)… Parfois, une simple relecture suffit même!
    Ensuite, j’ai trouvé ton texte un peu maladroit à certains enroits. Tu as un style très oral qui rend ton texte « vert ». Cela est dû aux points d’exclamation, de suspension, au vocabulaire (« le boss »), à certaines phrases (« Voilà, calme-toi », « Bon commençons », « Alors: »)… Comme tu as emprunté le point de vue interne (on est dans la tête de Paloma), ça se justifie: quand on pense, on n’a pas des phrases longues et complexes en tête! Mais en même temps, on ne peut pas réellement retranscrir une pensée avec précision, c’est tellement fugitif. Donc, par défaut, j’aurais choisi un style un petit peu plus travaillé, certes moins naturel et moins spontané, mais plus agréable à lire.

    Juste un petit peu d’entraînement et tes idées seront mieux valorisées par ton écriture!
    J’espère te lire au prochain épisode!

    J'aime

  3. Hello ! Je crois que mon commentaire ressemble à celui de Bokalieee, désolée pour les redites, je ne l’avais pas lu avant d’écrire le mien !
    Fais attention à ta ponctuation, qui donne de parfois un ton « faux » à ton texte : on a l’impression d’une indifférence, ou alors d’une exagération, quand il ne devrait pas y en avoir… L’expressivité est souvent trop forte ou trop faible par rapport à ce que tu veux exprimer. Essaye de te relire à voix haute, ça t’aidera peut-être à repérer les passages où ça cloche 🙂
    Sinon, l’ensemble est un peu rapide, et je reste sur ma faim : j’aurais aimé une rencontre frontale entre Paloma et le crocodile… Peut-être une autre fois ? ^^
    A part ça, le défi est réussi, j’aime beaucoup la façon dont tu as exploité ce titre, alors bravo parce que ce n’était pas le plus facile !

    J'aime

  4. Tu t’es très bien servi du titre proposé, bravo : l’idée du crocodile est excellente ! Mais j’ai été un peu moins séduite par ton écriture qui sonne trop orale et par plusieurs maladresses qui gênent la lecture. L’intonation de Paloma ne sonne pas très juste, je trouve, elle en fait ou trop (il y a énormément de phrases exclamatives, par exemple) ou pas assez. Ton texte manque peut-être de relecture, mais tu as de bonnes idées !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s