Simple collier, tristesse enfouie

logo-lune-verte-orange

Intégrale Arc 2 – épisode 4

Par Pau!

Une fine chaine d’or, un pendentif rond et lisse : c’était tout ce qui me restait d’une famille que je n’avais jamais connue. Je le passai à mon cou, là où était sa place. Une vague de soulagement me traversa. Je savais pourtant que ce n’était rien d’important. Un simple objet. Et pourtant, je m’étais sentie si terrifiée lorsqu’il avait glissé hier. Si désemparée quand je n’avais rien senti en me penchant. J’étais restée là. Couchée par terre, les mains fouillant le sol, espérant percevoir la froide, fragile chaine.

Puis Léo était arrivé. Il m’avait aidé à le chercher. Mais il faisait noir et nous n’avions rien trouvé. Alors j’étais partie me coucher. Lui aussi, je pense. Et puis ce matin, il était venu me voir alors que j’étais assise dans le couloir menant à la classe d’astrophysique. Il m’avait tapoté l’épaule. « Myolis ? » Et puis il me l’avait glissé dans la main, sans rien dire.

Et maintenant il se tenait devant moi. Je sentais sa présence timide, si peu sûre d’elle. Comme si tout son corps se demandait ce qu’il faisait là.

–       « Tu peux t’assoir tu sais » lui glissais-je, dans un murmure

Là encore, il ne dit rien. Mais je sentis son corps s’accroupir à côté de moi. Il y avait quelque chose de si fragile dans son mouvement. Hésitant.

–       « Merci » dis-je encore.

–       « De rien. Je vais toujours à la bibliothèque avant les cours. Ton collier s’était accroché à un livre en tombant. C’est pour ça qu’on ne l’a pas trouvé hier. » Il débitait les mots avec tant d’incertitude. Comme si chaque syllabe pouvait le faire tomber.

–       « Sans toi, je l’aurais certainement perdu à jamais » murmurais-je

J’aimais la douceur que Léo dégageait. Ici, tout le monde était toujours si brusque. Si direct. Si fort. Les profs et leurs tons sérieux, les élèves et leurs rires forcés. Les bruits de pas des ados excités, les sonneries stridentes. Mais Léo, lui, dégageait ce calme pur. Il était plus âgé que moi. Et pourtant, il me paraissait plus innocent. Et puis il y avait cette fragilité, cette incertitude qui émanait de ses pas, de ses gestes, de ses paroles.

–       « Je ne sais même pas pourquoi j’y apporte tant d’importance à ce collier. Ce n’est pas comme s’il me rappelait quoi que ce soit. » ajoutais-je.

–       « Tu as toujours vécu au collège non ? »

–       « Oui. C’est la concierge qui m’a trouvée quand j’avais 6 mois. On avait déposé mon berceau devant la grille. »

–       « Et tu n’as jamais su qui… ? »

–       « Non. On m’a dit que c’était sûrement des gens vivant sur l’Alpharillo. Qui n’avaient rien pour me nourrir et qui ont pensé que ma vie serait meilleure ici. Ils n’avaient pas tort. »

–       « Mais, tu n’as jamais voulu les retrouver ? Savoir qui c’était ? »

–       « Non. Ma vie est ici tu sais. Ils sont sûrement morts en plus. Et puis, ça m’apporterait quoi ? Ils ne voulaient pas de moi. Alors j’ai appris à vivre sans eux. »  Les larmes me montèrent aux yeux. Pourtant ce n’était pas nouveau. Pourtant je pensais réellement que ma vie était belle malgré leur absence. Ils m’avaient certainement fait un cadeau en me laissant aux portes de ce collège. Et je n’étais pas non plus seule ici. Ou réellement malheureuse.

Léo se tait. Mais je sens qu’il hésite à dire quelque chose.

–       « C’est normal d’être triste tu sais. Tu as le droit. »

Publicités

12 réflexions au sujet de « Simple collier, tristesse enfouie »

  1. Ton texte est très touchant, effectivement. Félicitation! 🙂
    On ressent bien ce qu’une personne extérieure peut percevoir de Léo (un personnage qui me met très mal à l’aise dans toutes ses apparitions). Et une Myolis très humaine dans sa sensibilité, ses dires et ses introspections.
    Dans ton message tu témoignes de ta volonté de t’attarder sur Léo et Myolis plutôt que sur une aventure : Mission accomplie, c’est absolument bien rendu! 🙂

    J'aime

  2. Bravo pour ce texte ! Il est très juste, doux, prenant, réaliste.
    On en apprend un peu plus sur le personnage de Myolis et sur celui de Léo. Tu décris une Myolis plutôt réfléchie, qui s’accommode de son absence de parents sans tomber dans le pathos ou sans trop en faire. Elle accepte la réalité avec simplicité. Et oui, il y a de la tristesse, mais c’est justement une tristesse *juste*. Et j’aime la façon dont tu « résous » l’affaire du collier, d’un façon simple, sans tomber dans des intrigues du complot ou quoique ce soit.
    J’ai voté pour ton texte pour ces raisons-là. Car c’est une émotion que j’ai aimé ressentir, en simplicité, que l’amitié qui nait entre Léo et Myolis est belle, que les personnages sont réels, vivants et juste.
    Bravo !

    J'aime

  3. Un magnifique beau texte, qui m’a touchée. J’aime énormément ton écriture, Pau! : simple mais efficace, avec les bons mots. Tu décris les sentiments de Myolis sans tomber dans une description trop facile ou exagérée, c’est juste et ça sonne vrai. Le fait que l’histoire du collier soit vite réglée ne me dérange pas : c’est tout simple et très réaliste. Un grand bravo !

    J'aime

  4. Ton texte est vraiment bien écrit… de belles phrases, tellement frappantes…
    Après, c’est vrai, tu passes un peu vite l’éponge sur le collier mais bon, tu as bien joué avec les personnages alors…
    Le passage sur la douceur de Léo comparée aux autres est tellement vrai… C’est dingue, c’est exactement ça ! 🙂
    Je suis quand même un peu déçu que Myolis ait déjà baissé les bras pour ses parents… et pas de petits « mystères »…

    Bon, quand même, bravo pour ton « presque Intégrale » !

    J'aime

  5. Merci à vous trois pour vos commentaires 🙂 Avec ce texte, j’avais vraiment envie de faire quelque chose de simple et de m’attarder sur les ressentis et façons d’être de Myolis et Léo, du coup je suis contente si j’ai réussi à transmettre ça. Et oui, du coup, j’ai préféré réduire l’histoire du collier à quelque chose de banal, du coup je comprends tout à fait ta remarque La petite étincelle 😉

    J'aime

  6. Bon texte… J’ai juste été un peu déçue de voir à quel point le collier à été retrouvé vite. J’adore le suspens, alors tu comprends… Et puis j’ai trouvé que le gros du texte n’était pas assez imaginatif, un peu trop banal si tu vois ce que je veut dire. Mais comme dit La p’tite moustache plus haut, certaines phrases ont été très habilement travaillées.
    J’espère que tu n’as pas trouvé mon commentaire trop négatif, c’est juste mon point de vue pour que tu t’améliores.
    Continue comme ça!!!

    J'aime

  7. Je suis d’accord avec Didou ! J’adore le personnage de Léo et ton texte le décrit à merveille. Certaines phrases sont justes magnifiques, je pense surtout à « Comme si tout son corps se demandait ce qu’il faisait là » ou « Il débitait les mots avec tant d’incertitude. Comme si chaque syllabe pouvait le faire tomber. », elles sonnent vraiment juste et témoignent bien de la timidité et de la fragilité du personnage. La relation entre Léo et Myolis se consolide encore plus et c’est super ! J’aime beaucoup le fait que Myolis, aveugle, en voit tellement plus sur Léo que les autres… Et la fin du texte est très belle aussi…
    Pour chipoter je dirais juste que l’histoire du collier et du passé de Myolis surtout est vite éclipsée et réduite à quelque chose de plus « simple » alors que pleins de possibilités pouvaient s’envisager… Mais après tout tu as préféré te concentrer sur le développement et les émotions des personnages, et le résultat est réussi !
    J’aime beaucoup, bravo pour ce texte !

    J'aime

  8. Hey !
    J’ai beaucoup aimé ton texte, il se lit tout seul et on visualise bien la scène. Le dernier paragraphe est touchant et on ne peut s’empêcher d’imaginer à quel point ça a dû être dur pour Myolis.
    Mais pour moi, le plus impressionnant reste la manière dont tu nous fais ressentir les émotions et le caractère de Léo. Une phrase par ci, par la à la fin de chaque paragraphe et pouf, on à l’impression d’avoir complètement cerné le personnage. C’est tellement habile !
    Bravo 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s