14h35 : Opération Champignons

logo-lune-verte-orange

Intégrale Arc 2 – épisode 5

Par Mià
Défi du jury

Les Olympiades, j’adore ça. Mais cette année, c’est différent : c’est la première fois que je fais partie de l’équipe et que je représente le Collège de la Lune Verte face aux autres établissements. Et j’ai la pression… En fait non, en soi, je m’en fiche de ces Olympiades, c’est juste que…

« Elie ! Mais ! Depuis quand t’écrases les petites araignées sans défense ? » rit Saudável en me passant la main devant les yeux. Elle est assise en face de moi, à la table en bois du parc où l’on réfléchit à notre tactique de chasse. Je me disais bien qu’il y avait un truc sous mes doigts, je baisse les yeux, apercevant une petite trace marron. En effet, depuis quand j’écrase les insectes ? Faut que j’arrête de penser… Je relève la tête pour regarder mon amie. Elle est déjà passée à autre chose.

«  Vous êtes quand même marrants, ici. Des chasses aux champignons ! Alala j’adore. Vraiment ! C’est sûr qu’on n’avait pas ça nous, à Rio, hein » reprend-t-elle en balançant sa tête en arrière, tout sourire.

Elle continue son monologue : « Mais, euh… quand même, vous êtes sûrs que c’est pas dangereux les brouillards ? C’est normal qu’ils se lèvent pendant la période des Olympiades ? »

Saudável regarde Elie, insistante, attendant une réponse. Le voyant qui se tort les doigts, elle reprend :

« Mais tu stresses vraiment ? Tu sais y a pas de quoi, on s’amuse là ! C’est même toi qui m’as dit ça pour me convaincre de t’accompagner »

Une jeune fille aux cheveux sombres et aux yeux tout aussi noirs apparaît derrière Elie et lui assène une petite tape amicale sur l’épaule.

« Bah alors, Elie ? Qu’est-ce qu’il t’arrive ? T’es pas comme ça d’habitude pendant les entraînements »

L’interpellé lève enfin les yeux sur Saudável, puis sur Paloma derrière lui, et se force à esquisser un sourire.

« Ah mais oui, euh… non rien, je pensais à autre chose » bredouille-t-il en regardant les deux jeunes filles, tour à tour, tentant de les rassurer.

« Bien, parce que c’est pas le moment de stresser. Ah, et la nouvelle, pour te répondre ; oui, les Brouillards gazeux sont plus en avance que d’habitude, mais normalement aujourd’hui c’est tranquille, le temps a été vérifié. On doit juste prendre nos masques au cas où » renchérit Paloma en s’adressant à Saudável. « On allait pas supprimer les Olympiades pour ça »

« Heureusement d’ailleurs, c’est le seul truc qui a un minimum d’intérêt, dans ce… » Les derniers mots de sa phrase se perdent dans le vent alors qu’elle s’éloigne en bougonnant pour aller remotiver l’équipe.

La jeune fille à la peau sombre suit Paloma des yeux, un instant, avant de les reporter sur son ami devant elle. Oui, elle pense qu’elle peut désormais l’appeler comme ça, après qu’il l’ait accueillie dans ce collège, dans cette ville dont elle ne connaît rien.

« Euh… Elie ? »

Même si ce n’est pas son rayon, elle essaie de faire preuve de toute la délicatesse dont elle est capable.

« Je sais qu’on ne se connaît pas très bien, mais… »

Elle hésite sur ses mots.

« Je dirais qu’il y a quelque chose qui te tracasse. »

Il la regarde de ses yeux verts. Elle plonge ses yeux marron dans les siens.
« Je…. C’est mon cousin, je ne sais pas pourquoi je pense à lui maintenant, mais… je n’ai pas de nouvelles depuis un moment. Il est sur Mars, et… et je m’inquiète en fait… »

Publicités

11 réflexions au sujet de « 14h35 : Opération Champignons »

  1. J’ai bien aimé, mais rouge-gorge a raison, j’ai aussi été perturbée par le fait que Saudavel considérait à peine Elie comme son ami… mais c’est quand même un chouette texte (et j’aime bien l’évoquation de Mars… qui sait, on va pouvoir creuser *se frotte les mains* ^^). Donc bravo ! (je suis désolée pour ce commentaire assez bref)

    Aimé par 2 personnes

    • Merci beaucoup p’tite moustache ! 😉 C’est vrai que maintenant que tu me le fais remarquer le changement de point de vue et un peu brusque ^^’ Faut que je fasse attention à ça, je m’en rends pas compte mais c’est pas la première fois qu’on me fait remarquer que j’ai changé de point de vue en cours de route xD

      J'aime

  2. Haha, j’ai beau le savoir depuis plusieurs années, je fais encore souvent la faute et ça sonne toujours aussi bizarrement à mon oreille ^^ C’est qu’on l’entend très peu !

    J'aime

  3. Merci beaucoup à vous 4 d’avoir pris le temps de commenter !! (et bien en plus comme ça je ne peux que m’améliorer !). C’est super gentil d’avoir relever mes erreurs et les phrases qui sont moins fluides parce que bon, je pense que vous connaissez mais après avoir passé du temps sur un texte, on a moins de recul et on se rend moins compte !

    Après je pense que je suis toujours un peu gênée par la limite de mots donc j’essaye toujours de gratter (je pense que c’était le cas pour le « on allait » ^^ ou ptêtre que cette fois je m’étais réellement trompée c’est possible aussi) ☺️

    Aqua : Tu m’as appris qu’elle chose avec le « après qu’il a » vraiment ! Ça me paraît sonner faux, c’est bizarre ^^

    En tout cas merci à toutes les quatre de vos commentaires ça me fait vraiment chaud au cœur quand je me dis que vous avez pris le temps pour mon texte !

    J'aime

  4. Hello Mià ! C’est vraiment un chouette texte, bravo d’être arrivée là ! L’idée est toute simple mais sympa 🙂
    Du coup je me permets de chipoter, voilà quelques trucs qui m’ont gênée à la lecture :
    – ça manque parfois de fluidité, les descriptions sonnent un peu artificielles au début (mais tu as sans doute été gênée par la phrase de lancement, il aurait fallu poser le décor avant)
    – Il y a des petites maladresses du type « la jeune fille à la peau sombre » et « son ami devant elle », mais tout le monde est passé par là, moi comprise, donc je peux difficilement te le reprocher ^^ Idem pour les couleurs des yeux précisées lors des échanges de regards, c’est à éviter, tu perds en naturel ! Quand tu veux donner des détails sur le physique des personnages, fais-le vraiment, en y consacrant une phrase entière : là on dirait que tu veux le faire discrètement, comme si tu t’excusais de t’adonner au plaisir de la description 😉

    Je ne peux pas m’empêcher de relever les fautes quand il y en a peu :
    * se tord et pas « se tort »
    *on n’allait et pas « on allait »
    *après qu’il l’a accueillie et pas « qu’il l’ait accueilli » : c’est une des bizarrerie de la langue française, pas de subjonctif après « après que » 😉

    Voilà voilà, en tout cas, ne t’inquiète pas, ces quelques petites choses n’empêchent pas une lecture agréable !

    Aimé par 1 personne

  5. C’est un très bon texte, mais pour être tout à fait honnête, pas forcément mon préféré. Les personnages de Saudavel et d’Elie sonnent très juste, tout comme leurs dialogues (en particulier ceux d’Elie), mais il y a quelques petites lourdeurs de style dans les parties de narration, par exemple quand tu décris successivement Saudavel et Paloma comme des jeunes filles aux cheveux noirs qui m’ont rendue un peu confuse. De même, l’hésitation de Saudavel à considérer Elie comme son ami alors qu’ils sont décris comme inséparables depuis la rentrée, sans me choquer franchement parce qu’après tout ce ne sont que des interprétations, m’a un peu gênée.

    Ceci étant dit ça n’en est pas moins un très bon texte, clair, concis, précis, avec une fin très bien amenée sur Mars et le cousin d’Elie. Tu as plus que mérité ta place en Intégrale. Bravo!

    Aimé par 1 personne

  6. Hello Mià!
    Bravo, un grand bravo pour ce texte! Clairement mon favori pour l’Intégrale mais je n’ai plus la main maintenant ha ha

    J’ai tout aimé: les dialogues sont très justes, surtout quand c’est Saudável qui parle (on sent que tu as une affection particulière pour ce personnage, non?)
    Dans les parties sans dialogues, ton style manque parfois de fluidité (« En fait non, en soi, je m’en fiche de ces Olympiades, c’est juste que… » un peu maladroit, « La jeune fille à la peau sombre », « son ami devant elle », « ses yeux verts », « ses yeux marron »…). Et on a pu relever quelques erreurs de grammaire.

    Cependant, tes dialogues m’ont tellement fait sourire que c’est vite oublié 😉 Et ce moment où Paloma s’éloigne en bougonnant…
    En plus, j’ai beaucoup aimé l’allusion à Mars et l’idée de la chasse aux champignons est originale (défi du jury réussi!). Mars et la conquête spatiale m’attirent beaucoup dans cet univers! Je sais qu’on ne peut pas se permettre d’envoyer nos élèves dans une fusée ou de partir en feuilleton de science fiction avec des sabres lasers et tout, mais évoquer ces éléments me touche toujours.

    Pour finir, tu reprends bien le duo Elie/Saudável qui est très attachant!
    Bravo et j’espère te relire!

    Aimé par 1 personne

  7. J’aime ! L’idée de la chasse aux champignons est originale, et ça marche. Les dialogues sonnent justes, la scène est simple, crédible et… et tout fonctionne. La fin permet de rappeler la présence des chercheurs sur Mars et ça peut être très intéressant pour la suite. C’est un super texte, bravo !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s