Révélations sur Terminal

Par Xyloforce, 18 ans

 

Lire la suite

Publicités

Je sais que tu es là et que tu m’entends

Par Minouchat

«  Belen, Belen ! Je peux entrer ? »

Winog se tenait là devant la porte de la chambre de Belen, un bout de papier entre les mains.

«  Belen, s’il te plait écoute-moi, j’ai quelque chose pour toi. Je sais que je n’ai pas toujours été à la hauteur mais que faire quand on est un simple robot que l’on peut démonter et remonter selon son envie. Lire la suite

La lave et la mer

Par … (trois p’tits points), 17 ans

Je courrais

Je courrais sur le sable froid et humide.

Je courrais vers un but obscur.

Lorsqu’au loin j’aperçus une forme étendue sur le sable, je sus que je l’avais atteint. Il fallut que je m’approche à quelques mètres pour distinguer l’autre silhouette, celle-ci assise, à côté du cadavre. Lire la suite

Honneur aux Coulisses !

Honneur aux Coulisses !

Un vieil article qui méritait d’être remis sur le devant de la scène… 🙂

Dans les Coulisses du Collège de la Lune Verte, il y a de vraies pépites, des textes dont la plupart devraient séjourner en Sélection Officielle. Faites plaisir à leurs auteurs en signalant dans votre commentaire, les liens des textes en Coulisses qui, à vos yeux, mériteraient d’être en Sélection !

Lire la suite

Pensées d’un soir

Par Bluebird
Trois heures.
Trois heures que je reste prostrée là. Assise sur ce banc.
Il y a trois heures déjà, Vittorio vint près de moi.
Il y a trois heures déjà, nous nous toisèrent avec force coups d’œil.
Il y a trois heures, jamais je n’avais tant souhaité soulever la carapace de mon ami.
Il y a trois heures, Vittorio abdiqua. Lire la suite

Retour en enfance

Par Mià et Enfant des mers
Défi du Jury

Je ne pus contenir bien longtemps le flot de pensées de Vittorio. Tant d’images, mots, phrases, tant d’émotions… Je vacille, assaillie par une multitude de sentiments contradictoires. Mon carnet à dessin tombe, sa chute l’attirant inexorablement vers le sol. Une main ferme me retient. Les yeux de Vittorio me fixent, impénétrables.
Lire la suite

Que puis-je faire ?

Par Minouchat

« Luna, je te fais confiance ne révèle rien à personne, j’ai peur.  Je ne peux plus vivre avec ça et je voulais en parler avec toi »  semblaient dire les yeux de Vittorio. Je lui souris et plongeai mes yeux au plus profond des siens et là j’appris la vérité, ce qu’il avait caché à tout le monde depuis son arrivée au collège. Lire la suite

D’un bout à l’autre de ses pensées

Par Etoile qui flotte au vent

Les pensée de Vittorio me faisaient mal, mal au cœur.
Tout ce qu’il a vécu, personne n’aurait put le supporter. Mais lui, il l’a fait.
 
Luna, pensa très fort Vittorio, Luna, quand j’étais petit, dans mon pays, c’était la guerre. J’entends encore les canons retentirent. Mes parents ont dû fuir car ils étaient mêler à une affaire. Et… Un jour ils… Ils sont partit je-ne-sais-pas-ou et ils ne sont jamais revenus.

Lire la suite