L’intégrale de l’Arc 1 en PDF

illus_clv

L’Arc 1 est définitivement terminé. C’est avec beaucoup de nostalgie qu’on regarde partir nos héros. Belen et Winog, Luna et Damon, Vittorio et Juan… Ces personnages que vous avez fait vivre, s’aimer, se détester, se retrouver. Que vous avez fait grandir, rire, souffrir. Ils ont laissé leurs traces dans les couloirs du Collège de la Lune Verte et quelque part sur les falaises de l’Alpharillo. Vous les avez façonné au fil de vos mots. Vous leur avez inventé un passé. Lire la suite

Publicités

Épisode 45 : Tu t’appelles… (1)

Sélection épisode 43

Intégrale épisode 45 (décembre 2016)

Par Rouge Gorge

Je m’appelle…

Belen.

Oui. Voilà. C’est ça. Je m’appelle Belen. J’ai des cheveux noirs. Je suis Bolivienne. J’ai les yeux… Verts ? Noirs ?

Je ne sais pas.

Je m’appelle…

Belen. Lire la suite

Épisode 43 : Est-ce que tu l’aimes ?

Sélection épisode 43

Intégrale épisode 43 (juin 2016)

Par Abération

Le soleil me surplombait quand soudain une ombre vint ternir le paysage. Quelqu’un s’était penché au-dessus de moi. Le contre-jour m’empêchait de discerner ses traits.
-Salut.
Je me relevai tandis que Winog s’asseyait à mes côtés.
Cela faisait quelques temps que l’on ne s’était pas parlé, en fait je crois que l’on n’avait pas discuté depuis que je l’avais remis en marche. Lire la suite

Épisode 42 : Coquille de noix

Episode 42 – avril 2016

Par Bluebird

Un cirrus s’étendait lentement à travers le ciel, comme un chat s’étirant après une petite sieste au soleil. Le blanc des nuages me rappela soudain la couleur des pupilles de Belen. Noires.
Je repoussai cette pensée en songeant à la mission que je m’étais confiée. Je trouvai Luna en compagnie de Damon, qui fredonnait doucement l’ébauche d’une chanson, assis au bord de l’étang.
Je m’installai un peu en retrait, jouant avec des gravillons que je jetais dans l’eau trouble, les noyant à jamais. Soudain, un petit poc ! me fit relever la tête : la pierre avait doucement rebondi à la surface du grand miroir. C’était une demi-coquille de noix. Elle se balançait doucement sur l’eau, se laissait porter par de petits tourbillons l’emmenant vers la rive opposée. Petite coque à la dérive, vide, ouverte et sans vie, s’abandonnant. Belen.
Encore. Partout – toujours. Lire la suite

Episode 41 : Plus de balivernes

Episode 41 – février 2016

Par §téré, 17 ans

Après avoir raccroché, il resta debout devant le téléphone, incapable de bouger, les joues baignées de larmes. Puis un petit rire lui échappa. Quelle famille de menteurs ils faisaient…
Quelques années auparavant, Eugène avait bien vu qu’Ariana allait mal, il lui semblait bien que quelque chose clochait. Mais elle semblait si convaincante. Peinée même parfois de voir qu’il puisse douter de ce qu’elle énonçait. Elle clamait qu’elle était heureuse, qu’elle se sentait vraiment elle-même. Balivernes, balivernes, balivernes ! Chacune de ses paroles prononcées était le contraire de ce qu’elle ressentait. Il le savait, désormais. Il le criait, même. Lire la suite

Episode 40 : Compte à rebours

logo-lune-verte-orange

Episode 40 : mis en ligne sur jebouquine.com – novembre 2015

Par La Chameauteure et Lisonnette, 14 ans toutes les deux

Il était minuit et demi. Nous étions dans la cuisine, et superposions feuilles de lasagnes et sauce bolognaise. À vrai dire, on dormait un peu tous sur le plan de travail, mais le repas de rentrée commençait dans moins d’une demi-journée et nous n’avions pour le moment que de quoi servir une trentaine d’élèves. Quelle idée d’être resté pendant les vacances !  J’étais donc condamné à passer une nuit blanche les mains dans la sauce tomate… Damon, lui, paraissait plutôt en forme par rapport à nous qui empilions aussi machinalement que des robots nos feuilles de lasagnes, les yeux cernés. La chanson qu’il sifflotait en boucle depuis des heures me trottait dans la tête, et je me mis à la fredonner avec lui, pour chasser la fatigue.
Lire la suite

Épisode 39 : Cette nuit-là, à Zetador…

Intégrale de l’épisode 39 (juillet 2015)

Par Ewilan, ArtistElsa, Tic-Tac-Toe, Violette et Leeko

« Euh… On est où, là ? »         

Luna n’en avait aucune idée. Cela faisait un quart d’heure que Vittorio et elle tournaient en rond dans les rues de Zetador, au milieu de la foule débordante et bruyante. Ils avaient décidé d’aller voir Damon et son groupe jouer sur une place de la grande ville, à l’occasion de la fête de fin d’année, avant de profiter de la bonne humeur ambiante pour s’amuser toute la nuit… Mais c’était sans compter leur déplorable sens de l’orientation.

Vittorio l’entraina à gauche, dans une petite ruelle qui bordait l’allée, prétendant reconnaître le chemin. Ils se mirent l’un derrière l’autre et avancèrent prudemment en frôlant les murs humides. Les Lunes avaient disparu derrière les toits et une obscurité presque totale enveloppait les deux marcheurs. Un vent glacial s’engouffra dans la ruelle et Luna s’arrêta quelques instants pour regarder le ciel sans étoile. Il faisait froid, sombre, et Vittorio la mettait mal à l’aise…

Lire la suite

Épisode 38 : Mais sais-tu ce qu’il y a … ?

Texte en Intégrale pour l’épisode 38

Par Ailes d’Ange (Aile 2) 16 ans

Il y avait une drôle d’atmosphère dans le local, qui prenait au ventre et qui faisait battre le cœur plus vite. Ils échangèrent quelques regards, sans un mot, chacun à leur place. Tendus et surexcités, ils attendaient le signal.
Le claquement sec des baguettes en bois l’une contre l’autre, en rythme. Les mots.
« Un … deux… trois… quatre… »
Les premiers pulsations de la batterie résonnèrent, suivies des premières notes de la guitare. Les premières depuis une éternité.
La musique, si longtemps absente, semblait quasiment vivante.
Leurs cœurs battaient avec la mesure. Lire la suite

Episode 38 : Tout est question d’ouverture !

Texte en Intégrale pour l’Episode 38

Par Jad de Salicande 15 ans du Lycée Jean-Baptiste Corot

« Interrogation surprise ! »
La voix de Madame Borains, professeure de langue globale, venait de claquer comme un fouet sur un sol dur. Son chignon brun, qu’elle faisait et refaisait tous les matins jusqu’à obtenir la coiffure parfaite avait laissé échapper une mèche rebelle.
Ses yeux bleu nuit lançaient des éclairs, protégés par ses verres progressifs épais et sa monture rouge écarlate. On sentait que le tailleur noir strict retenait avec peine les gonflements provoqués par sa respiration sourde, signe de sa colère ; mais pourtant aucun afflux de sang n’avait rougi son visage légèrement métissé, montrant une maîtrise parfaite de ce sentiment. Lire la suite

Épisode 37 : Une ombre dans la nuit

Sélection Épisode 36

Texte en Intégrale pour l’épisode 37

Par Etincelle de Feu 11 ans du Collège du Fort

Je ne sais pas. Je ne sais plus. Trop de questions, de souvenirs, de rêves se bousculent dans mon esprit.

Avant, tu me regardais souvent de tes grands yeux noirs, ils étincelaient de mille étoiles et tout ton visage brillait. Tu étais heureuse. Quand tu me frôlais le bras avec ton coude, tous mes poils se hérissaient. J’aimais ça. Ou bien tu me parlais et je ne voyais plus que toi, Lire la suite